Le Caucase et l’influence des nomades de l’Est au premier millénaire avant J.C.

Mercredi 11 mars 2015 : conférence Le Caucase et l’influence des nomades de l’Est au premier millénaire avant J.C par Ana Cheishvili, Conservateur du patrimoine, Archéologue.

Le but de cette conférence est de présenter la collection d’art nomade du musée. A partir des années 1920 la collection a été élargie par l’entrée d’objets provenant d’Asie centrale et de la région du Caucase. Dans les années 1960 le musée a acheté un ensemble d’objets auprès d’un archéologue français, Roman Ghirshman. Il faut rappeler que grâce à M. Gilles Béguin, trois expositions ont été consacrées à cette aire géographique. Un catalogue raisonné publié en 2007 Art animalier : Collections de Haute Asie du musée Cernuschi présente les collections qui ne sont pas exposées.
Au XIXème siècle, la région du Caucase apparaît comme un champ d’étude important dans la recherche liée à l’expansion indo-européenne et des sociétés scientifiques comme des musées entreprirent des expéditions, d’où la présence de nombreux objets dans différents musées.
Le Caucase est une région d’Eurasie constituée de hautes chaînes montagneuses (Elbrouz 5 642m) qui s’allongent de la Mer Noire à la Mer Caspienne ; il se divise entre le Caucase Nord (républiques de Russie) et le Caucase Sud ou (Arménie, Géorgie et Azerbaïdjan). Cette région est très riche en minerais de cuivre et de fer, ce qui explique le développement de la métallurgie sur ce territoire. Au début du premier millénaire une population d’agriculteurs sédentaires occupe les plaines du Caucase. La métallurgie du cuivre et du bronze est très bien documentée à cette époque avec les restes d’ateliers de transformation du minerai de cuivre en lingots à proximité des lieux d’extraction et les nombreux objets trouvés. L’apparition du fer est d’abord liée à une utilisation décorative (incrustation de fer dans des objets en bronze) puis, plus tard, l’apparition d’armes en fer.

Caucasus_topographic_map-fr.svgScythes et Sarmates copieMC6599-4.Plaque
Carte de la région du CaucaseScythes et SarmatesBoucle de ceinture.
Bronze avec incrustation de fer. Caucase. IX-VIIIe s. av. J.C. MC9304

Avant les invasions nomades on distingue au sud du Grand Caucase, la culture colchique et la culture kobane au Nord. Même si elles sont voisines et présentent des similitudes, la culture kobane semble liée à un peuple de pasteurs alors que la culture colchique est associée à l’agriculture et à une sédentarisation. Le royaume de Colchide est mentionné dans les sources assyriennes mais est surtout associé à l’expédition de Jason et des argonautes pour la conquête de la toison d’or chantée par Pindare (518-438 av. J.C.) et Apollonios de Rhodes (295-215 av. J.C.). Ce voyage aurait eu lieu à la fin du deuxième millénaire en Colchide. Ce royaume était voisin, au VIIIème s. av. J.C. du royaume d’Ourartu situé au sud.
Le Caucase fut envahi par des peuplades cimmériennes au VIIIème siècle av. J.C. Les Cimmériens ou proto-Scythes, peuple de cavaliers nomades originaire d’Ukraine étaient chassés par les Scythes vers le Sud et une partie traversa le Caucase pour ensuite s’installer en Asie Mineure alors que l’autre traversera le continent européen et sera connue comme les Cimbres. Selon Hérodote, les Cimmériens auraient traversé le Caucase en longeant la Mer Noire alors que, plus tard, les Scythes auraient longé la Mer Caspienne. Malheureusement il n’y a pas vraiment de traces du passage des Cimmériens dans la région du Caucase. Tout au plus, on associe la culture cimmérienne avec l’apparition de poignards bimétalliques (lame de fer sur une poignée en bronze) et des éléments de harnachement. Le vase François (570 av. J.C.) du musée archéologique de Florence montre trois archers portant une haut bonnet de feutre dont un est appelé Kimerios. Le musée Cernuschi possède pour cette époque (début du premier millénaire) des objets en bronze et une boucle de ceinture en bronze incrustée d’un motif serpentiforme en fer.
Les objets du Luristan apparaissent en Europe vers 1930 et proviennent de tombes pillées. Selon Ghirshman, les Cimmériens auraient été liés avec les peuples du Luristan installés en Iran occidental, mais si cette théorie est aujourd’hui abandonnée elle aura permis de faire entrer un bel ensemble d’objets dans les collections du musée Cernuschi et a permis une exposition en 2008. L’art des bronziers du Luristan est caractérisé par des objets canoniques : haches à digitations, épingles, idoles, mors et anneaux de harnachement, manches d’aiguisoir, épées. Ces objets sont ornés de figures animalières, humaines et fantastiques.

 MC7639.Mors Épingle, environ 900-750 av. J.-C., bronze, 9,1 x 6,7 cm (©Stéphane Piera_Musée Cernuschi_Roger-Viollet)
Mors. Bronze. Iran. IX-VIIIe s. av. J.C. MC7639 Tête d’épingle. Bronze et tige de fer. Iran.
IX-VIIIe s. av. J.C. MC 8831

La deuxième vague d’envahisseurs qui traverse le Caucase est scythe. Ces peuplades très métissées auraient occupé les steppes eurasiennes et auraient migré aussi bien vers l’Ouest que vers l’Asie Centrale. Les sources assyriennes les mentionnent au VIIème s. av. J.C. et Hérodote les citent comme étant localisés au Nord de la Mer Noire et les décrit comme un peuple de cavaliers vivant de pillage. La culture scythe se distingue par trois éléments : l’épée courte (akinakès), le harnachement des chevaux et l’art animalier. On pense que cet art fut importé des steppes eurasiennes au début du VIIème s. av. J.C. puis enrichi par des contacts avec l’Asie occidentale et la Grèce. Les tombeaux (kourganes) situés en Ukraine, en Russie méridionale mais aussi dans l’Altaï ont livré un riche mobilier funéraire : armes, éléments de harnachement, vaisselle métallique, bijoux, etc.

MC9304.Boucle de ceintureMC6845.1-MC7504-MC6845.2
Plaque. Bronze. Sibérie méridionale. Ve s. av. J.C. MC6599-4Pendeloques. Bronze. Caucase. IVe s. av. J.C. MC 6845-1, MC 7504, MC6845-2

La présence des Scythes dans le Caucase est attestée à partir de la fin du VIIème siècle av. J.C. avec les découvertes de pointes de flèches, d’épées, de haches de combat, de harnachements de chevaux avec un décor de style animalier typique. Ces objets furent trouvés dans des tombes, accompagnés d’éléments de la culture locale.
A partir du VIème s. av. J.C. on trouve dans le Caucase du Sud des traces de destruction des villes et il est probable que ces destructions furent causées par les Scythes lorsqu’ils traversèrent cette région car on a trouvé des tombes présentant un mobilier de type scythe associé à des objets caractéristiques des cultures locales. Tous les artefacts scythes sont liés à la guerre.
Au Vème et IVème s. av. J.C. les Scythes sont toujours présents dans la région du Caucase mais ils vont être à leur tour chassés par les Sarmates (ou Sauromates) peuple de cavaliers nomades apparenté au Scythes et provenant eux-aussi des steppes eurasiennes. Ceux-ci vont occuper le territoire scythe au nord de la Mer noire et s’ils ont eu des contacts avec la région du Caucase ils ne semblent pas l’avoir traversée.

0

Saisir un texte et appuyer sur Entrée pour rechercher