Les Tambours de bronze de l’Asie du Sud-Est

Conférence par Jacques de Guerny, économiste, professeur associé à HEC et membre de la Société Asiatique, Institut de France.

L’âge du bronze engendra des innovations révolutionnaires. Parmi elles, les tambours de bronze, plus solides et plus sonores que leurs prédécesseurs en bois et en peau, assurant à leurs possesseurs un prestige jusque dans leurs tombes, voire au-delà pour les croyants.

Sur leur plateau sonore ou sur leur base cylindrique, ces tambours furent gravés de décorations sujettes à interprétations mais toujours admirables, par exemple celles de grenouilles totémiques pour gouverner la pluie. Ce faisant, les hommes donnèrent aux tambours de nouvelles missions : non seulement créer des sons pour attirer l’attention des Esprits ou impressionner l’ennemi, mais aussi, des steppes aux tropiques, remémorer par leurs sculptures la vie quotidienne et des valeurs cruciales.

L’odyssée des tambours de bronze a duré deux mille cinq cents ans, jusqu’à nos jours, et leurs rites ont affecté des peuples et des territoires immenses, de la Chine et du Vietnam actuels aux îles de l’Indonésie, incluant toute l’Indochine. Jacques de Guerny les relate de manière passionnée, en des termes clairs avec des photos à l’appui après avoir visité chaque pays concerné, rencontrant les populations pratiquantes et les meilleurs spécialistes.

Sans nul doute, les tambours de bronze de l’Asie du sud-est font partie des trésors de l’humanité, comme en attestent déjà les plus grands musées du monde et le nombre croissant d’amateurs avertis.

0

Saisir un texte et appuyer sur Entrée pour rechercher