La tragédie des coolies chinois à Cuba et au Pérou au XIXe siècle

Conférence par Pierre-Emmanuel Roux, Maître de conférences Responsable de la Section d’Études Coréennes Université Paris Diderot UFR Langues et civilisations d’Asie orientale.

Quelque 250 000 coolies chinois partirent pour Cuba et le Pérou entre les années 1840 et 1870. Ces travailleurs recrutés en vue de remplacer les esclaves africains furent pour la plupart dupés et contraints de signer un contrat les enchaînant au service d’un propriétaire essentiellement dans l’industrie sucrière.
Les abus du système finirent par être dénoncés à travers toute une série de scandales retentissants qui amenèrent l’empire des Qing à repenser le cadre de ses relations extérieures.
Notre conférence propose de revisiter cette histoire à partir d’un ouvrage rare et singulier, la Description illustrée des enfers vivants (Sheng diyu tushuo). Paru en 1875 chez une grande maison d’édition cantonaise, ce pamphlet non signé relate à travers force images le destin tragique des coolies et dénonce une nouvelle forme d’esclavage, au temps de son abolition, avec une succession d’enlèvements, de sévices et de malemorts. Ce best-seller fut néanmoins interdit en Chine peu de temps après sa publication afin d’enrayer tout risque de pogrom à l’égard des Occidentaux. Longtemps perdu, l’ouvrage a été récemment redécouvert et a fait l’objet d’une traduction française dont la lecture de plusieurs passages saisissants rythmera notre présentation.

0

Saisir un texte et appuyer sur Entrée pour rechercher